Prébiotiques contre probiotiques : Quelle est la différence ?

0
27

Alors que nous considérons les bactéries comme des méchants invisibles, votre corps regorge en fait de héros bactériens.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site contribue à soutenir notre mission. Nous n’approuvons pas les produits ou services autres que ceux de la Cleveland Clinic. Politique

Les bactéries intestinales (ce que les scientifiques appellent le microbiote intestinal) qui
qui vivent dans votre tube digestif sont des créatures magiques. Elles aident :

  • Décomposer et digérer les aliments.
  • Communiquez avec votre système immunitaire.
  • Tenir l’inflammation à distance.

Les probiotiques et prébiotiques à la mode peuvent-ils maintenir la santé intestinale au meilleur de sa forme ? Gail Cresci, PhD, RD, experte en microbiome intestinal, nous donne son point de vue sur le rôle que les pré et probiotiques peuvent jouer dans la santé intestinale.

Bactéries intestinales : Les meilleures amies pour la vie dont vous ne saviez pas qu’elles existaient

« Dans l’intestin humain, il existe de nombreuses souches de deux principaux
espèces de bactéries amies, Lactobacillus et Bifidobacterium », Dr.
dit. Les probiotiques et les prébiotiques aident tous deux ces bonnes bactéries, mais en
de différentes manières :

Probiotiques

Il s’agit de microorganismes vivants isolés des humains, puis
cultivés en laboratoire pour être utilisés comme supplément. Lorsque nous les ingérons (que ce soit en
alimentaire ou sous forme de complément), ils survivent dans l’intestin et nous procurent des avantages
comme les bonnes bactéries que nous avons naturellement.

Prébiotiques

Il s’agit d’une source de nourriture pour les bonnes bactéries du tractus intestinal. Notre système digestif ne peut pas décomposer les prébiotiques, ils survivent donc au voyage dans le tube digestif. Ils finissent par atteindre la partie du côlon où les bactéries amies se trouvent. Les bactéries ont les moyens de décomposer les prébiotiques en éléments nutritifs qui les aident à se développer et à prospérer.

Contrôle de l’intestin – avez-vous assez de bactéries intestinales sympathiques ?

En bonne santé, vous pouvez vous fier à votre instinct pour faire tout le
les bonnes choses pour vous. Comme vous avez déjà une bonne composition de
bactéries, vous n’aurez pas besoin de pré ou probiotiques.

« Les Américains, malheureusement, ne vivent pas toujours en bonne santé », note le Dr Cresci. « Les gens ne mangent pas les 25 à 35 grammes de fibres dont les bactéries intestinales ont besoin pour survivre et se reproduire ».

Pour certaines personnes, il ne s’agit peut-être pas d’un manque de fibres, mais plutôt d’une maladie chronique qui se traduit par un manque de bactéries bénéfiques dans le tractus gastro-intestinal. « La dysbiose intestinale fait référence au mauvais état des bactéries intestinales amies chez les personnes dont l’état peut affecter négativement le mélange de bonnes bactéries intestinales », dit-elle.

Les probiotiques sont-ils la clé d’un microbiote intestinal bien stocké ?

Que votre régime alimentaire soit déséquilibré ou que vous viviez avec une
maladie, un supplément probiotique peut aider à restaurer votre intestin à
une santé optimale. Il existe dans le commerce des compléments qui apportent à la fois
Lactobacillus et Bifidobacterium, ainsi que d’autres espèces probiotiques.

« Pour la plupart des gens, prendre un probiotique est sans danger », déclare le Dr.
Cresci. « Je recommande aux personnes qui vivent avec une maladie chronique ou qui ont un
Les personnes dont le système immunitaire est affaibli discutent avec leur médecin de l’ajout de probiotiques
à leur régime alimentaire pour s’assurer que la prise d’un probiotique est quelque chose qu’ils doivent
envisager de faire ».

Comme les suppléments de probiotiques peuvent être difficiles à trouver dans votre portefeuille, le Dr Cresci recommande d’autres moyens de se constituer une armée de tripes, comme la consommation d’aliments fermentés :

  • Yogourt contenant du Lactobacillus et du
    Les souches de Bifidobacterium.
  • Kombucha, un thé fermenté.
  • Tempeh, fèves de soja fermentées.
  • Choucroute, chou fermenté.

La santé intestinale commence avec les prébiotiques

« Vous pouvez acheter des compléments prébiotiques, mais vous n’en avez pas besoin
si vous mangez les aliments qui fortifient l’armée de bactéries amies dans votre
les intestins », explique le Dr Cresci.

Elle recommande ces aliments qui aiment les microbiotiques :

  • Des aliments riches en fibres : Fruits, légumes et
    les céréales complètes.
  • Pommes de terre : Idéalement, une pomme de terre bouillie et refroidie,
    puisque l’amidon est plus résistant à la digestion.
  • Les bananes : Les bananes vertes et moins mûres sont
    riche en amidon résistant.
  • Les artichauts de Jérusalem : Un légume-racine
    riche en inuline prébiotique.

Les synbiotiques mélangent pré et probiotiques

Le Dr Cresci étudie activement les synbiotiques, qui combinent un
prébiotique et un probiotique.

« Un probiotique dans une capsule peut ne pas survivre en restant assis sur
l’étagère de l’épicerie ou en passant par le tractus intestinal », dit-elle.
« Mais lorsque vous le combinez avec sa source alimentaire, le prébiotique, il a une
meilleure chance de rester viable jusqu’à ce qu’il atteigne la partie de l’intestin où il
vivra finalement ».

Le Dr Cresci recommande aux gens de se procurer leurs probiotiques et
prébiotiques provenant d’une alimentation saine, mais si vous devez prendre un complément, elle
recommande de choisir un :

  • Produit portant le sceau d’approbation des essais
    des agences telles que Consumer Reports ou Consumer Labs.
  • Gélule probiotique conditionnée avec de l’inuline ou d’autres
    prébiotiques.
  • Probiotique sous forme de spore, qui peut survivre sur
    dans l’étagère ou dans le tube digestif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here